NOUVEL ESPACE D'ART CONTEMPORAIN
Ouvre ses portes à Bienne
Glissez à droite pour la première exposition
OUVERTURE REPOUSSÉE
Restez connecté·e·s
Instagram Facebook Newsletter
26.3 – 25.4.2021
EXPOSITION REPOUSSÉEE
Philip Ortelli, Melissa Tun Tun

AGENDA

6 fév 2021

Vernissage BIENNOPHONE

14:00-21:00

Performance Mirja Curtius

17:30

A propos de BIENNOPHONE
REPOUSSÉ

13 fév 2021

TOUR GUIDÉ

14:00

Visite de l’exposition par les commissaires et/ou artistes Inscription
REPOUSSÉ

18 fév 2021

Z’Mittag

12:30

Invitation à une visite hors-horaire Inscription
REPOUSSÉ

25 fév 2021

Reading Zygmunt Bauman

17:30

Lecture de l'essai Community (2020)
REPOUSSÉ

27 fév 2021

TOUR GUIDÉ

14:00

Visite de l’exposition par les commissaires et/ou artistes Inscription
REPOUSSÉ

4 mar 2021

Z’Mittag

12:30

Invitation à une visite hors-horaire Inscription
REPOUSSÉ

11 mar 2021

Reading Zygmunt Bauman

17:30

Lecture de l’essai Community (2020)
REPOUSSÉ

BIENNOPHONE, 6.2. – 14.3.2021

Mirja Curtius, Marcel Freymond, Raphael Hefti, Jeanne Jacob, Florence Jung, Raphael Loosli, Nora Renaud, Vera Trachsel

Événements REPOUSSÉS

Vernissage
Samedi, 6 février 14-21:00
Performance Mirja Curtius 17:30

Finissage
Dimanche, 14 mars 16-20:00

Agenda des événements


L’EXPOSITION EST REPOUSSÉE JUSQU’A NOUVEL AVIS.

La première exposition de la KRONE COURONNE met l’accent sur l'esprit de communauté et de rassemblement, en rendant hommage à la ville qui a ouvert ses portes à ce nouveau projet et à sa vision.
 

Dans l'essai Community (2020) de Zygmunt Bauman, l'auteur fait référence à la notion de «communauté» comme un lieu chaleureux et cosy que nous désirons ardemment. Il déclare que «ce que ce mot évoque, c'est tout ce qui nous manque et ce qui nous manque pour être en sécurité, convaincus et confiants». Il dit aussi que «la communauté est aujourd'hui un autre nom pour le paradis perdu». Dans cette exposition, la voix est donnée aux artistes de la ville de Bienne, en premier, qu'ils ou elles aient choisi la ville comme lieu de résidence ou soient né.e.s dans la ville – une ville qui, peut-être, en raison de son caractère singulier, bilingue et multiculturel, accueille et offre un plus grand sentiment d'inclusion.

Le titre de l’exposition s’inspire d'une marque historique de fabrication de radios suisses – le Biennophone – qui prit son nom à Bienne en 1925, alors sous forme d’un gramophone. Malgré sa disparition du marché suisse en 1988, l’héritage que laisse la Biennophone devient la métaphore de la voix collective et de l'esprit d'unité de l’exposition. Le biennophone sonne, résonne, crépite, informe et déforme. Comme un mégaphone, cette exposition projette la voix des artistes biennois.e.s vers l’extérieur.

Mirja Curtius (1996, Wittenbach) vit et travaille à Bienne.
Marcel Freymond (1983, Biel/Bienne) vit et travaille à Bâle.
Raphael Hefti (1978, Biel/Bienne) vit et travaille à Zurich.
Jeanne Jacob (1994, Neuchâtel) vit et travaille à Bienne.
Florence Jung (1986, Cayenne, FR) vit et travaille à Paris.
Raphael Loosli (1980, Langenthal) vit et travaille à Bienne.
Nora Renaud (1977, Genève) vit et travaille à Bienne.
Vera Trachsel (1988, Lugano) vit et travaille à Bienne.

Connues depuis de nombreuses années sous le nom d’Alte Krone/Ancienne Couronne, ces salles d'exposition prennent désormais la forme d'un espace d'art contemporain doté d'une programmation consolidée, qui vise à soutenir la scène artistique locale et à favoriser les échanges culturels avec des artistes et des praticien.ne.s de la culture des quatre coins du pays - et au-delà.

Horaires : actuellement fermé